Environnement & Audiovisuel : La nouvelle étude d'Ecoprod

Environnement et Climat : De nouveaux enseignements pour les acteurs audiovisuels

Le collectif Ecoprod souhaite doter les acteurs du secteur audiovisuel d’une meilleure compréhension de leurs impacts sur l’environnement, et publie à cet effet une nouvelle étude qui dévoile la nécessité tant économique que réglementaire et climatique, de s’adapter aux enjeux environnementaux.

Des solutions existent. Elles sont présentées dans cette étude ou dans les ressources constituées par Ecoprod depuis sa création, et sont mises en œuvre par un nombre croissant d’acteurs du secteur qui se mobilisent.

L’empreinte du secteur et les principaux enjeux : 

Le respect de l’Accord de Paris exige de tous les secteurs de notre économie une réduction des gaz à effet de serre (GES) afin de limiter la hausse des températures entre 1,5° et 2°C.

L’Europe intensifie sa réglementation en ce sens, son pacte vert (Green deal) prévoit notamment la contribution de tous les secteurs économiques à la neutralité climatique.

A l’échelle de la France les objectifs sont connus : - 40% d’émissions de GES d’ici 2030 (par rapport à 1990) et la neutralité carbone d’ici 2050.

Cela suppose pour la France de réduire de 2,16% ses émissions par an jusqu’en 2030 puis de 3,7% jusqu’en 2050.

Bien que jugé moins impactant avec ses 1,7 millions de tonnes équivalent carbone émis chaque année, le secteur audiovisuel (incluant la distribution de vidéos en streaming, le cinéma, la publicité, la télévision, l’archivage et les projections) va néanmoins devoir suivre cette trajectoire de réduction.

A l’heure où le numérique révolutionne le secteur audiovisuel, le recours croissant à des équipements très gourmands en matières critiques, et la hausse des consommations énergétiques liées à l’augmentation des services et des usages (ex : la diffusion en 8K exige 32 fois plus de données à traiter que la Haute Définition) risquent d’alourdir l’empreinte écologique du secteur. 

Et on peut s’attendre à une hausse du prix de ces équipements compte tenu de la raréfaction et des prévisions de pénurie de certaines matières premières. 

La prise en compte de ces enjeux est une nécessité mais surtout une véritable opportunité pour le secteur d’organiser sa résilience.    

Une première réponse : 

Un schéma d’adaptation qui pourrait reposer en priorité sur une forme de sobriété, à la fois technique, organisationnelle et comportementale.

Le collectif Ecoprod, à travers cette étude détaillée, dresse un bilan de la situation actuelle, et propose des solutions concrètes pour avancer : meilleure efficacité énergétique des équipements, prolongation et réemploi du matériel, optimisation des systèmes et des espaces, réduction des déchets et des transports.

D’autres pistes et outils sont disponibles et mis à disposition par Ecoprod qui répondent à la demande d’un nombre croissant d’acteurs, témoignant de la prise de conscience qui se généralise, y compris dans un secteur qui doit aussi montrer l’exemple.

Découvrez l'étude menée par Ecoprod en collaboration avec Workflowers, ainsi qu'une synthèse qui reprend les conclusions clés de l'étude. 

REPLAY 

Le SATIS a dédié une rencontre à la nouvelle étude d'Ecoprod. La table-ronde a été l'occasion de répondre aux questions suivantes : Quels en sont les enseignements majeurs ? Comment favoriser sa dissémination parmi les professionnels et comment garantir une prise en compte de la profession ? Découvrez le replay du SATIS TV. 

 infographie carbonne V3 1