Retour à la liste

La protection du climat derrière la caméra

21 novembre 2016

Les représentants de l'industrie cinématographique et télévisuelle européenne se rencontraient lors de la 1ère édition du Sustainability Production Workshop à Hambourg les 7-8 novembre

Alors que les dirigeants des gouvernements se réunissent à la COP22 à Marrakech au Maroc afin d’empêcher une hausse des températures mondiales de plus de deux degrés Celsius grâce à l’application globale de l’Accord de Paris, les représentants de l'industrie cinématographique et télévisuelle européenne se rencontraient lors de la 1ère édition du Sustainability Production Workshop à Hambourg les 7-8 novembre pour discuter de stratégies communes visant à réduire les émissions de carbone des productions audiovisuelles.

Organisé par Green Film Shooting en collaboration avec le responsable développement durable de la BBC, Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein et le consortium BAFTA Albert, des participants de six pays différents ont discuté des mesures pour éco-responsabiliser l’industrie audiovisuelle. L’atelier a accueilli des représentants de diffuseurs tels que TF1 et WDR, Bavaria Film Studio ainsi que Eurimages, le fonds européen d’aide au cinéma mis au point par le Conseil Européen.

Bien que la production cinématographique et télévisuelle ne soit pas aussi polluante que l’énergie ou l’industrie automobile, le niveau de consommation énergétique est toutefois énorme. D’après le consortium Britannique Albert BAFTA, la production d’un long métrage peut générer jusqu’à 1 000 tonnes d’émission carbone. Pour la BBC, qui est le plus grand diffuseur mondial, l’empreinte carbone de leur production s’élève à 200 000 tonnes d’émission carbone par an. Ce qui peut être réduit d’au moins 25% en prenant en compte une utilisation responsable des ressources.

En France, un plan d’action a été mis en œuvre par Ecoprod, collectif de diffuseurs, commissions du film, institutions, organisations environnementales, qui fournit à l’industrie audiovisuelle des outils et des mesures pour limiter les émissions carbones. Au lieu d’utiliser des groupes électrogènes diesel très polluants, les équipes de tournage peuvent avoir accès directement aux branchements forains. En effet le fournisseur ERDF a installé des stations d’accès dans près de 500 lieux de tournage très fréquentés à Paris. En Allemagne depuis 2011, les productions audiovisuelles et cinématographiques respectueuses de l’environnement sont récompensées par la certification Green Shooting Card du Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein. Le prochain objectif de l’atelier européen est de développer des normes communes.

Télécharger le communiqué de presse 

En français ici

English version here

Photo. (de gauche à droite): Pierre Gernet (Eurimages), Richard Smith (Sustainability Manager der BBC), Birgit Heidsiek (Green Film Shooting), Aaron Matthews (BAFTA albert consortium), Maaike Salverda (NTR), Jochen Korth (WDR), Diane Driessen (NPO), Maria Würth (MFG), Marcus Kreuz (Letterbox), Jeremy Mathieu (BAFTA albert consortium), Luca Ferrario (Trentinio Film Fund), Ina Hößler (Bavaria Film) Joanna Gallardo (Commission du Film d’Ile-de-France)

(Devant): Christiane Dopp (Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein), Phil Skolle (La Rochelle Sup De Co Business School), Catherine Puiseux (TF1)

© Birgit Heidsiek - Green Film Shooting