Retour à la liste

Les nouvelles d'Ecoprod sur la croisette à Cannes

19 juillet 2017

Le festival de Cannes est chaque année un moment privilégié pour sensibiliser le milieu à l'éco-production des tournages. Cette année un nouveau membre a rejoint le collectif et deux tables rondes ont été organisées sous l'oeil de notre nouvelle marraine.

La CST s'engage avec Ecoprod

La Commission Supérieure de l'Image et du Son (CST) a rejoint le collectif Ecoprod lors d'un cocktail célébré pour l'occasion. Association française de professionnels de l'audiovisuel crée en 1944, elle veille à la qualité de la chaîne de production et de diffusion des images et des sons, qu’ils soient conçus pour le cinéma, la télévision ou tout autre média.

Véritable observatoire technologique, rouage essentiel dans la filière, sa participation à Ecoprod permettra d'atteindre les objectifs de sensibilisation de tous les membres de la filière. Un partenariat prometteur avec le consortium déjà engagé dans la promotion d'initiatives en faveur d'une IT et de post-production verte moins consommatrice en énergie et donc moins coûteuse.

La Table ronde Green Production : retour terrain 

 

Lors du panel de discussion Sustainability First tenu par Green Film Shooting et Cine Regio Green Group à Cannes à lhôtel Majestic, Audrey Dana notre ambassadrice était présente. L'actrice qui présentait également le film qu'elle a réalisé a pu faire des retours de tournage 

Nous faisons un travail qui pollue l'environnement mais nous avons encore le temps d'agir. Le cinéma est une aventure collective et nous devons tous être des acteurs pour changer. 

Ce n'était pas facile de convaincre tous les membres de l'équipe de suivre de bonnes pratiques sur le tournage comme le recyclage des déchets. Alors que ce n'est pas difficile d'être écoresponsable. Ce qui est difficile c'est de persuader les personnes que c'est le cas. Alors que c'est même moins cher. 

 

Les vidéos de l'évènement sont sur le site de Green film Shooting  

 

La Table ronde internationale 

Forte actualité environnementale à Cannes renforcée par la table-ronde internationale “explore European best practice for environmentally” organisée par Film London et Screen International le lundi 22 mai en présence d’Al Gore qui présentait cette année un second documentaire :

  • Al Gore, Chairman, Climate Reality Project
  • Adrian Wootton, CEO film London and the British Film Commission
  • Petra Rindqvist, Film Strategist,Ystad Municipality
  • Udo Heppel, Line Producer Ralf Ivarsson, CEO, Film I Skane
  • Luca Ferrario, CEO, Trentino Film Commission
  • Tim Wagendorp, Flanders Audiovisual Fund
  • Robert Lanig, Filmfoerderung Baden Wuettemberg
  • Rebecca O’Brien, Producer, City of Tiny Lights
  • Thorsten Hoppe, Chief Technical Director, Bavaia Film Studio
  • Birgit Heidsik, Filmfoerderung Hambug Schleswig Holstein
  • Joanna Gallardo, CEO Commission du film Île-de-France

 

Les points abordés ont été les suivants, ils ont permis de comparer les dispositifs élaborés par chaque pays: 

Comment l'industrie de la production doit-elle fonctionner durablement et réduire l'empreinte carbone de la production?

  • la durabilité environnementale fait partie du droit allemand
  • Incitations financières / primes écologiques liées à la production verte
  • les outils disponibles pour aider les producteurs à travailler de manière plus durable et plus efficace

Que pouvons nous faire de plus en tant que cinéastes / professionnels du cinéma ?

Comment pouvons-nous comprendre l'impact et comment le mesurer (calculateurs de carbone, données existantes)?

Comment les nouveaux procédés / outils / moyens de travail peuvent-ils être communiqués à l'industrie?

Et comment sensibiliser tout le monde?

Quel rôle joue la formation et l'éducation dans les écoles de cinéma en direction d'une industrie plus durable?

Comment l'industrie définit-elle les meilleures pratiques?

Quels sont les principaux exemples de meilleures pratiques en matière de productions durables?

  • énergie, transport, conception / matériaux, restauration, gestion des déchets, workflow
  • études de cas
  • est-ce que cela peut être réalisé sans embaucher / nommer un «steward vert»?

Quel rôle devrait jouer l'industrie pour informer et éduquer les gens à travers la représentation à l'écran? 

Comment l'adoption de pratiques durables pour la production peut-elle bénéficier à la communauté locale?

Quelles sont les prochaines étapes pour encourager les productions et les cinéastes à adopter des pratiques durables?

 

 

Une actualité française, européenne et internationale qui promet un calendrier de travail chargé pour l'année à venir !